Accueil | Le fonctionnement des énergies calédoniennesFonctionnement de l’énergie : Le solaire

Lorsque la lumière produite par le soleil éclaire la surface d’un panneau solaire, les électrons du silicium  constituant le panneau se mettent en mouvement pour créer un courant électrique continu converti en courant alternatif pour rejoindre le réseau.

Historique et Perspectives

La Nouvelle-Calédonie, notamment la côte ouest de la grande terre, bénéficie d’un fort ensoleillement propice à la mise en place de centrales photovoltaïques.
Les coûts du photovoltaïques ayant fortement baissé ces dernières années, les centrales solaires sont aujourd’hui rentables pour un système électrique.

Enercal et Le solaire

Sachant que la ressource énergétique la plus abondante sur Terre est l’énergie solaire, Enercal a démontré il y a près de trente ans l’intérêt de cette énergie. L’entreprise a mis en place ses premières installations photovoltaïques en 1983. Certains habitants de Fayawa (Ouvéa), Nerin (Houaïlou) et Tiari (Ouégoa) ont été les premiers bénéficiaires de la démarche. Aujourd’hui, Enercal exploite plus de 500 installations photovoltaïques individuelles (100 en province Sud, 350 en province Nord et 50 en province des Iles Loyauté) destinées à alimenter en électricité, à partir de l’énergie solaire, des particuliers qui ne peuvent pas être raccordés au réseau de transport interconnecté. Ces équipements sont intégrés dans le domaine concédé des distributions publiques. Les clients disposent donc d’un service identique à celui des clients desservis par le réseau interconnecté.

Enercal Énergies Nouvelles, filiale d’Enercal dédiée aux énergies renouvelables, a développé :

  • La première centrale solaire sur les îles à Maré puis à l’Ile des Pins
  • La première centrale solaire avec stockage à Ouatom (1O MW, 7 MWh)
  • La première centrale agri-solaire (1,7 MW, 2ha de serres agrisolaire)
  • Le premier parking avec ombrières solaires (250 kW à Dumbéa)

En chiffres cette année

Centrales en activité

17

Energie produite

(De septembre 2020 à août 2021 - hors métallurgie)

76 706 MWh

Soit 10 % de la production

Avantages

  • Zéro carburant, zéro bruit, zéro poussières, zéro émissions pour produire l’énergie.
  • Avec les progrès technologiques, le bilan carbone sur tout le cycle de vie est très positif : un panneau a produit en 1 an l’énergie qui a servi à le fabriquer, et aura une durée de vie de plus de 30 ans.
  • Economique et fiable.

Inconvénients

  • Énergie intermittente et peu prévisible : la centrale ne produit que quand le soleil brille. Le stockage permet de pallier cet inconvénient.
  • Occupation de surfaces plus importantes que des moyens de production thermiques : une centrale de 1MW couvre un peu plus de 1 hectare. Les usages mixtes (agrisolaire), l’intégration en zone urbaine ou le choix de site à faible valeur foncière ou agricole permettent d’éviter cet écueil.

Le solaire, comment ça fonctionne ?

Le soleil nous fournit deux types d’énergies : de l’énergie thermique (de la chaleur) et de la lumière. Ces deux types d’énergie peuvent être utilisés pour fabriquer de l’électricité. Dans le cas des panneaux photovoltaïques, ce sont les photons, particules qui transportent l’énergie lumineuse, qui sont utilisés pour fabriquer de l’électricité.

Production d’électricité par énergie solaire photovoltaïque

+ _

Les panneaux solaires sont fabriqués à partir de silicium, matériau que l’on retrouve dans le sable et dont la particularité est que ses électrons s’agitent quand ils sont exposés à la lumière.

1

Pour créer une circulation d’électrons et donc de l’électricité, on va créer un déséquilibre avec d’un côté un surplus d’électrons, borne – et de l’autre côté un déficit d’électrons, borne +.

2

Pour cela deux couches de silicium sont placées l’une sur l’autre : l’une est dopée en phosphore qui présente un surplus d’électron, ce sera la borne « moins » et l’autre est dopé en bore qui présente un déficit d’électron, ce sera la borne « plus ».

3

Silicium dopé en Phosphore = Borne-

4

Silicium dopé en Bore = Borne+

5

Comme pour une pile, on relie la borne + à la borne – grâce à des fils conducteurs. Quand le soleil éclaire le silicium, les électrons s’agitent et circulent de la borne – vers le borne +, générant ainsi de l’électricité.

6

Les panneaux solaires sont fabriqués à partir de silicium, matériau que l’on retrouve dans le sable et dont la particularité est que ses électrons s’agitent quand ils sont exposés à la lumière.

Pour créer une circulation d’électrons et donc de l’électricité, on va créer un déséquilibre avec d’un côté un surplus d’électrons, borne – et de l’autre côté un déficit d’électrons, borne +.

Pour cela deux couches de silicium sont placées l’une sur l’autre : l’une est dopée en phosphore qui présente un surplus d’électron, ce sera la borne « moins » et l’autre est dopé en bore qui présente un déficit d’électron, ce sera la borne « plus ».

Silicium dopé en Phosphore = Borne-

Silicium dopé en Bore = Borne+

Comme pour une pile, on relie la borne + à la borne – grâce à des fils conducteurs. Quand le soleil éclaire le silicium, les électrons s’agitent et circulent de la borne – vers le borne +, générant ainsi de l’électricité.

Production d’électricité par énergie solaire thermodynamique

+ _

Des cellules solaires, les Héliosats (sorte de miroir) concentrent les rayons du soleil pour chauffer un fluide caloporteur (huile ou sels fondus).

1

Le liquide porté à haute température est envoyé dans un générateur de vapeur.

2

Le liquide transformé en vapeur alimente les turbines.

3

L’alternateur mis en mouvement par la turbine génère un courant électrique grâce au phénomène d’induction.

4

La vapeur est ensuite envoyée dans un condenseur à air pour qu’elle se condense et que le liquide caloporteur soit réutilisé.

5

Des cellules solaires, les Héliosats (sorte de miroir) concentrent les rayons du soleil pour chauffer un fluide caloporteur (huile ou sels fondus).

Le liquide porté à haute température est envoyé dans un générateur de vapeur.

Le liquide transformé en vapeur alimente les turbines.

L’alternateur mis en mouvement par la turbine génère un courant électrique grâce au phénomène d’induction.

La vapeur est ensuite envoyée dans un condenseur à air pour qu’elle se condense et que le liquide caloporteur soit réutilisé.

Les centrales solaires

Voir aussi